• Aucun programme en cours de diffusion actuellement :(

» Tout le programme
Bienvenue sur Fureur.

EC - Nouvelle du front : Unnatural Selection

EC - Nouvelle du front : Unnatural Selection

Publié par wylhem le 10/10/2015 à 11:02

Une escouade de combat et des scouts Ultramarine accompagnés par un Fils de Fenris sont en chasse. Ils traquent les tyranides responsables des premières attaques contre des installations impériales mais survivront ils à leur découverte dans les montagnes d'Arkhona? Accompagnez les Space Marines dans cette nouvelle histoire de Graham McNeill pour Eternal Crusade, le MMOTPS dans l'univers de Warhammer 40 000.

Bienvenu dans les archives impériales d'Arkhona. Découvrez aujourd'hui la dernière histoire écrite par Graham McNeill. Les tyranides sont apparus sur Arkhona et l'Adeptus Astartes est résolu à les exterminer ... Mais quand les Scouts présents sur Arkhona traquent leur première proie, qui chasse réellement qui ?

 

Eternal Crusade Tyranid Space Marine

Unnatural Selection

Une nouvelle de Graham McNeill pour Eternal Crusade

 

Un brouillard toxique mauve s’acccrochait aux rochers, laissant un résidu brillant et gluant au toucher. Le sergent Castor se redressa et nettoya le bout de ses doigts sur les feuilles décolorées dans les hautes herbes bordant le chemin caillouteux. A peine plus large qu’un sentier de berger courant des plus hauts sommets des montagnes aux quelques campements perchés sur les versants sud, il avait été emprunté récemment mais pas par un berger ou par son troupeau.

 

« Des tyranides ? » demanda Hellar, son bolter lourd maintenu à son harnais. Les autres Ultramarines de l’escouade de Castor, huit frères de bataille et quatre scouts en armure bleue cobalt à bordure dorée de la seconde compagnie, attendaient son verdict.

 

Castor acquiesça. « Sans aucun doute possible ».

 

« Ils sont proches », dit Grudick Skaemir, penché sur le chemin un peu plus bas dans la pente. Un fusil à pompe décoré de talismans et une hache de givre étaient posées en travers de ses épaules. Le casque du Space Wolf était attaché à sa ceinture et ses cheveux couverts de gel fixant étaient coiffés comme les ailerons d’un prédateur marin. Sa barbe était tressée de perles et d’os et le faisait ressemblait à un chaman d’un monde sauvage avec ses nombreux tatouages sur son visage. Il inspira de grandes bouffées d’air vicié alors qu’il marchait à quatre pattes sur les rochers.

 

Comme un prédateur en chasse.

 

« Même un aveugle pourrait le voir, fils de Fenris », dit le Sergent Scout Varrio, son regard ne quittant jamais le viseur de son fusil de sniper. Il scannait le secteur derrière eux et sur leurs flancs pendant que ses trois scouts finissaient d’inspecter le périmètre. Le mépris de Varrio pour les méthodes de Gudrick était clair mais le guerrier ne les avait pas encore induit en erreur.

 

« Ouais il pourrait », répliqua Grudick, sautant sur ses pieds et crachant un énorme glaire. « Ce qui amène à la question de pourquoi Castor m’a demandé de rejoindre votre groupe. »

« Parce que les vos sens de loups sont plus affutés qu’aucun des notres », dit Castor avant que Varrio ne puisse répondre.

« Restons en là. »

 

Varrio haussa les épaules, ne voulant pas céder mais ne voulant pas non plus montrer de désaccord interne devant les étrangers.

 

« J’ai combattu avec les Space Wolf sur Ichar IV », continua Castor, « leur guerriers nous guidèrent parfaitement là où personnes d’autre ne le pouvait, même lorsque Telion perdit son chemin. »

 

Les jeunes scouts hoquetèrent de surprise devant une situation aussi improbable mais Castor l’avait vu de ses propres yeux. Piégés dans le dédale industriel souterrain d’Ichar IV, entourés de monstruosités tyrannides et sans possibilité de retraite, seul un loup solitaire, dont Castor n’avait jamais su le nom, avait trouvé le chemin vers la surface.

 

« Comment pouvez-vous être sûr que ces monstres ont établi une ruche quelque part ? » demanda Varrio.

« Parce que j’ai déjà rencontré ce schéma comportemental avant », dit Castor. « Sur Armageddon. Quand les organismes tyrannides ont perdu leur lien synaptique avec l’esprit de la ruche, ils sont retournés à des instincts de survie basique. Ils chassèrent et firent des terriers exactement comme des animaux. »

« L’attaque sur les centres de communication n’était pas le fait d’animaux », grogna Hellar. « Trop bien coordonnées pour être le fruit du hasard. »

« Et ce n’était pas la seule », dit Castor. « Ce qui signifie qu’il doit y avoir une ruche en formation quelque part dans ces montagnes. »

« Est ce que Protus est d’accord ? » demanda Varrio, regardant vers les sommets en direction du centre de communications gardé par le fidèle sergent de Castor.

« Il l’est », dit Castor.

 

*

 

Gudrick les mena sur une piste à travers la pente couverte de gravas et de rochers éclatés. Un vent froid soufflait des hautes vallées, pourtant le nuage acide restait accroché à la pente comme s’il provenait de quelque part plus bas.

 

Malgré tous ses efforts, chaque pas de Castor déclenchait une avalanche de débris. Gudrick avançait sans rien laisser de plus qu’un empreinte de pas sur son passage.

 

Des broussailles d’ajoncs et de fougères parsemaient la pente, les herbes couvertes de toxines non naturelles. Encore des preuves, s’il en fallait, que quelque chose d’extraterrestre se terrait dans ses montagnes.

 

Le Space Wolf leva le poing et les Ultramarines s’arrêtèrent, accroupis et leurs armes parées. Gudrick renifla l’air puis ferma les yeux et se pencha pour coller son oreille à la roche. Ses lèvres prononcèrent un juron connu de tous les chasseurs de Fenris.

 

Les yeux du Space Wolf s’ouvrirent brusquement et Castor vit ses iris flamboyer. Gudrick montra ses crocs, son regard rivé sur un massif de rochers à une trentaine de mètres devant.

 

Castor crut d’abord que le Loup s’était trompé. Mais il vit ensuite des formes floues bouger dans le brouillard. Trop nombreuses et camouflées par les rochers pour établir un compte précis. Au moins une douzaine mais vraisemblablement beaucoup plus. Des carapaces brillantes striées d’impact de lames, des têtes bulbeuses et grotesques garnies de crocs menaçant ; des membres aux muscles saillant terminés par des griffes tranchantes.

 

Des Hormagaunts.

 

Une décharge de drogues de combats parcourue le corps de Castor, le préparant à passer instantanément du repos à la fureur du combat.

 

 Les créatures ne les avaient pas repérés, trop occupées à quelque chose d’invisible à travers le brouillard. Varrio et ses scouts étaient prêts à faire feu de leur fusil de sniper et Hellar retira le cran de sureté de son bloter lourd.

 

« Attendez », dit Grudrick. « Ils ne sont pas seuls. »

 

Castor acquiesca. Il avait déjà commencé à quadriller à la recherche d’une autre horde.

 

« Là-bas », dit Varrio en pointant son fusil vers un groupe d’ombres mouvantes le long du lit d’une rivière partiellement camouflé par les nuages de gaz alien et le rugissement d’une chute d’eau invisible.

« En-dessous. »

« Un autre groupe », dit Gudrick. « Au moins deux créatures relai. Le premier groupe sont des éclaireurs, des sentinelles. »

« Et qu’est ce qu’ils protègent ? », demanda Castor en ajustant les filtres de  son auspex pour mieux pénétrer le brouillard couvrant le lit de la rivière.

 

Il vit immédiatement que l’estimation de Gudrick était prudente. Au moins quarante créatures avec quelque chose de plus grand au milieu. Il consulta sa base de données sur l’identification des organismes tyrannides mais il n’eut pas de réponse. La créature ressemblait à un hybride de chair pâle, de plaques de chitine, de pseudopodes atrophiés et de membres arqués aux proportions éléphantesques.

 

« Par Guilliman, qu’est ce que c’est que cette chose ? » souffla Castor.

« Vous être le petit prodige de Cassius », dit Hellar. « à vous de nous le dire. »

 

Castor jeta un œil à Gudrick qui haussa les épaules et dit, « Rien que je n’ai vu auparavant, ce qui est une raison suffisante pour le tuer comme le reste. »

 

Le robuste squelette de la créature était hypertrophié mais pas selon un schéma de croissance naturelle. Sa forme était irrégulière, rugueuse avec des tumeurs et déformée par des mutations incontrôlées.

 

Non, pas incontrôlées.

 

Accélérée inconsciemment. Une aptitude incompréhensible.

 

« Hyper-évolution », dit Castor, pensant à la créature des désolations polaires d’Armageddon que le Chapelain Cassius avait tuée. Une créature affligée de multiples et hideuses mutations crânienne

« Quoi ? » demanda Gurick.

 

L’esprit de Castor travaillait à toute allure alors qu’il expliquait sa théorie comme elle se formait dans sa tête. « La horde a besoin d’établir une connection avec l’esprit de la Ruche », dit il. « Et en réponse à l’isolement, le code génétique induit des mutations à chaque génération de créatures. Ils testent une myriade de possibilité évolutives en un minimum de temps en espérant obtenir la mutation nécessaire pour former un lien synaptique avec la ruche. »

 

Le Space Wolf afficha un sourire carnassier et détacha son fusil à pompe.

 

 

« Et si nous allions faire de cette chose une impasse évolutive ? »

 

 

*

 

 

Castor choisit sa cible, une créature avec une orbite qui n’était rien de plus qu’un amas de chair tranchée. A travers le viseur de métal de son bolter, la blessure semblait avoir été causée par une griffe.

 

Des conflits internes liés à un problème de territoire ?

 

Une piste à explorer plus tard mais Castor allait juste se contenter de massacrer les bêtes pour le moment.

 

 

« Deux volées de tirs, avance tactique », dit Castor. « A mon commandement. »

 

Instantanément des icônes de confirmation apparurent sur sa visière. Gudrick fit juste un signe de tête.

 

« Feu », dit Castor.

 

Le flanc de la montagne s’illumina alors que huit obus à réaction de masse s’enfoncèrent dans la horde de créature. Les balles perce-armure franchirent les carapaces des hormagaunts et explosèrent à l’intérieur. Des hurlements perçants s’élevèrent du flanc de la montagne. Sur le flanc, les explosions des tirs de bolter lourd d’Hellar fauchaient les hormagaunts en prenant en enfilade la ligne de monstres aliens. Castor vit au moins six explosions en une rapide succession.

 

Les scout de Varrio en abattirent quatre de plus avec les tirs silencieux de leur fusil de sniper et le fusil à pompe de Gudrik creusa un cratère dans le torse d’un hormagunt.

 

Une deuxième volée de tirs faucha les créatures et d’autres corps de tyrannides s’effondrèrent sur les rochers. Les Ultramarines se séparèrent en deux escouades de combat, la première commandée par Castor, la seconde par Varrio.

Castor se courba en courant, pointant son bolter vers la masse fumante de chair et d’os. Son viseur pointant de droite à gauche mais il ne restait plus rien de vivant.

 

Gudrick avança sans effort devant lui, passant au dessus des rochers avec une agilité inhumaine. Une jeunesse passée sur un monde de glace mouvante et de paysage en perpétuel changement lui avait donné un sens de l’équilibre exceptionnel.

 

Castor sauta par dessus les rochers derrière lesquels les tyranides s’étaient regroupés. Il vérifia son auspex à la recherche de menaces. Gudrick sauta sur un squelette de xenos puis tira avec son fusil vers un autre cadavre sans aucune retenue.

 

Un hormagaunt dont le corps était absent en dessous du thorax, s’agitait dans une mare d’entrailles. Même dans la mort il essayait de le tuer. Castor continua d’avancer, tirant dans sa tête au passage.

 

« Nettoyé » cria-t-il alors que Gudrick coupait la mâchoire inférieure d’un xenos et la suspendait à son épaulière.

 

Les scouts prirent position sur les rochers alors que Varrio et Castor menaient les escouades de combat en direction du lit de la rivière. La meute en contrebas avait accéléré en s’élançant vers la cascade enfin visible. Seule la créature massive au milieu d’eux les empêchait de simplement se jeter sur les Spaces Marines menaçants.

 

Castor ne vit qu’à cet instant la taille réelle de cette meute.

 

Au moins cinquante bêtes, larges d’épaules, aux membres massifs avec de longues griffes tranchantes et des pinces rosées levées. Le genre de monstres tueurs puissants et sauvages.

 

« Ne les laissez pas atteindre les chutes », hurla Gudrick.

 

Castor allait demander pourquoi quand il vit l’entrée d’une caverne derrière la cascade grondante. L’architecture naturelle d’Arkhona avait pour réputation d’être terriblement profonde et difficile à cartographier. Toute créature qui atteindrait les ténèbres des profondeurs serait impossible à traquer.

 

Un étroit ravin couvert d’écume mousseuse était rempli de toxines et de bio-acides à la base des chutes. En son centre se dressait un rocher noir rongé par les éclaboussures acides.

 

« Hellar, Varrio, clouez cette meute sur place », ordonna Castor. « Manœuvre d’encerclement et d’extermination. Gudrick avec moi. Je passe par le dessus, vous suivez la rivière. On se rejoint au centre. »

 

Gudrick sourit férocement lorsqu’il comprit les intentions de Castor.

 

« Nous allons devenir les égaux des chasseurs du Hrosshvalur ! » hurla t-il en sautant dans l’eau et en poussant un hurlement féroce.

 

Un tir d’appui nourri traversa la brume violette derrière Castor et Gudrick. Les balles à réaction de masse ravageaient le lit de la rivière et les tirs de sniper abattaient les corps les uns après les autres. Plus de la moitié de la meute s’était retournée pour engager les Ultramarines.

 

Castor courait le long de la crête du ravin, gagnant de la hauteur à chaque foulée puissante. En dessous de lui, le fils de Fenris traversait l’eau telle une lame, son fusil à pompe tirant sur les tyranides en fuite sans perdre en précision.

 

Le sol continuait à monter et Castor tourna subitement sur le côté. Il sauta du sommet et atterrit sur la pointe du rocher au centre du bassin sans perdre l’équilibre. Trente mètres plus bas, deux douzaines d’hormagaunts protégeaient le xénos synaptique mutant. Il se frayait un chemin à travers l’eau tel un animal aveugle paniqué qui cherche à atteindre un endroit sûr.

 

Castor courut jusqu’à l’extrémité du la flèche rocheuse, tirant sa lame de combat et se jetant dans le vide. Il atterrit lourdement sur la plaque d’épaules du xenos mutant qui poussa un cri de colère et encaissa l’impact colossal en enroulant son armure de chitine.

 

Couvert de fluides biologiques, Castor n’avait aucune chance de maintenir sa prise mais il n’avait aucune intention de rester sur le dos de la créature. Castor glissa et roula vers l’avant de la bête en frappant de sa lame de combat le bouclier de chitine de son cou.

 

Il lança sa jambe en l’air en jouant de tout son poids pour faire tomber la créature avec lui. Les genoux du xenos mutant cédèrent alors que Castor le faisait basculer. Ils s’écrasèrent au sol, créant une énorme vague d’eau polluée au moment où le corps déformé fendait l’eau tel une lame.

 

Castor fut rejeté au loin en luttant pour retrouver son équilibre. Il se releva, sa lame de combat en main alors que la bête mutante se redressait dans une avalanche d’eau sombre.

 

Ses hormagaunts gardiens se jetèrent sur lui. Il tua le premier d’un revers de sa lame dans la mâchoire, le second avec un coup de coude. Un troisième mourut avec sa gorge arrachée d’un coup de poing, un quatrième avec la face réduite en pulpe sanglante d’un coup de tête.

 

Des griffes raclaient contre son armure, des crocs venimeux dérapés contre sa visière et des bio-toxines brûlaient la céramite de son armure énergétique. L’eau se chargea de sang xenos alors que Castor se battait avec furie. Il brisa des os, ouvrit des crânes en deux, faisant appel à toutes les leçons pour exterminer cette vermine que lui avaient enseigné les Chasseurs de tyranides de Cassius.

 

Un hurlement puissant retentit dans la gorge et même les monstruosités tyranides stoppèrent leur assaut devant ce son terrifiant. Castor leva les yeux et vit Gudrik Skaemir se découper dans la lumière du soleil.

 

Comme Castor avant lui, il sauta de la pointe du rocher qu’il avait gravi depuis le bassin. Mais là où Castor avait simplement pensé ralentir le bête et la maintenir en place, le fils de Fenris avait l’intention de lui asséner le coup fatal.

 

Sa hache de givre brilla d’un éclat funeste alors qu’il visait le cou de la créature synapse. L’acier forgé dans le froid trancha la chair du xenos mutant, découpant la viande et les os aussi facilement que du papier.

 

Aucun bourreau n’aurait asséné un coup aussi précis, aucun boucher n’aurait tranché aussi profondément

 

La tête de la créature hurla alors même que Gudrik la détachait du corps et un sang noir jaillit de la blessure. Elle s’écrasa dans l’eau, ses énormes membres gesticulant encore par réflexes.

Les hormagaunts moururent avec elle, hurlants de douleur alors que le contrecoup synaptique grillait leur cerveau.

 

Le Space Wolf atterrit dans l’eau à côté de Castor, ses cheveux collés à ses joues. Un grand sourire illuminait son visage et ses crocs était rouges là où il s’était mordu les lèvres.

 

« Une belle exécution, Frère Gudrik », dit Castor. « Le Chapelain Cassius aurait approuvé. »

« Une chasse digne des sagas des skjalds, Frère Castor », acquiesça le fils de Fenris avec un rire tonitruant. « Et que dire de votre saut ? On finira peut être par faire de vous un Skyclaw. »

 

Une traque couronnée de succès mais aura t'elle réellement un impact sur la guerre à venir ? Si une créature synapse est déjà apparue si peu de temps après les premiers signes d'infestation tyranide, que nous réserve l'Esprit de la Ruche dans le futur ? Il semblerait que les défenseurs d'Arkhona seront bientôt confrontés à une menace bien plus grande que les autres factions présentes sur la surface de la Planète. Une menace qui n'a que faire des territoires et des relations diplomatique, une menace primitive dont le seul but est l'assimilation de toute matière biologique sur cette planète.

Qui sortira vainqueur de cette confrontation?

 

Poster un commentaire

1 commentaire

  • Takeo Kikuta a laissé un commentaire le 15/10/2015 à 17:10
    Rhalala ! Tellement sympa à lire, j'adore ! Merci beaucoup pour ce gros gros gros travail de traduction =).

Poster un commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire.

Recherche FUREUR

WebTV 1

Bloc_VG

Le portail The Eternal Crusade

Le Portail Eternal Crusade

Retrouvez toute l’information de Warhammer 40.000 - Eternal Crusade sur Fureur avec un portail dédié à l’actualité du jeu. Tout ce qui touche de près ou de loin à votre jeu préféré est présent sur le portail Fureur W40K - EC. Les news officielles sont retranscrites, des analyses et des articles sont proposés par les rédacteurs et les membres et traitent des changements sur Eternal Crusade avec les modifications d’objet, des discussions sur les classes et l'optimisation, les mises à jour, etc… Des guides sont également présents, rédigés par nos rédacteurs et nos membres afin de vous aider à évoluer dans le jeu. Du contenu exclusif et made in Fureur alimente aussi notre portail rédactionnel Eternal Crusade.